UNE DÉMARCHE DE CONCEPTION COLLABORATIVE

La requalification de la friche industrielle de la Madrague de Montredon est un projet global, rendu possible grâce à un dialogue constructif avec les acteurs locaux. CIQ, riverains, associations environnementales sont associés dans les différentes étapes de la construction du projet.

Des réunions d’information générale et des réunions en groupe de travail thématique sont organisées depuis le démarrage du projet. Elles sont l’occasion de soumettre la réalité du terrain et d’aborder des sujets spécifiques avec les parties prenantes. Chaque réunion de travail, générale ou thématique, réunit une vingtaine de personnes, expertes dans le domaine.

Date Sujet(s) Type de réunion Présentation Participants
3 novembre 2017 Première rencontre CIQ-associations
Présentation du projet
Réunion générale
Janvier 2018 Présentation du projet de l'ancienne usine de la Madrague de Montredon Réunion de travail
27 mars 2018 Point d’avancement
Présentation technique des résultats études IEM
Réunion générale
23 juin 2018 Point d’avancement
Exposé et orientations / Etude IEM / Plan de Gestion
Réunion générale
10 juillet 2018 Aménagement de la friche industrielle Présentation aux élus
26 janvier 2019 Point d’avancement Réunion générale
12 juin 2019 Environnement et dépollution Groupe de travail thématique
24 juillet 2019 Plan de gestion lié au projet immobilier et Projet urbain Groupe de travail thématique
16 octobre 2019 Mobilité Groupe de travail thématique
16 octobre 2019 Complément d'information : aménagement et dépollution Complément d’informations
13 novembre 2019 Pré-permis de construire Groupe de travail thématique
18 décembre 2019 Méthodologie du Plan de conception des travaux / Assainissement Groupe de travail thématique
Printemps 2020 Réunion restitution générale

LES ÉVOLUTIONS APPORTÉES GRÂCE AU DIALOGUE CONSTRUCTIF AVEC LES RIVERAINS, LES CIQ ET LES ASSOCIATIONS ENVIRONNEMENTALES

Préservation du patrimoine historique et architectural

  • Conservation de l’emblématique cheminée verticale
  • Conservation de la Maison du Chevalier Rose
  • Conservation de l’essentiel des bâtiments historique existants

Réalisation d’études complémentaires environnementales

  • Modélisation 3D des vents
  • Prolongation du suivi par Atmosud des incidences des vents pendant un an
  • Mesure des PM 2.5
  • Prélèvement supplémentaires sur les plages
  • Restitution de la partie haute du site au Parc des calanques soit 5 hectares
  • Mise en place d’une solution de phytorestoration

Amélioration sur le projet d’aménagement

  • Limitation de la taille du programme en hauteur et en m²
  • Choix de ne pas prévoir de villa démesurée sur le crassier
  • Ajout de commerces au projet
  • Intégration d’un espace de coworking au projet
  • Dépôt d’un premier permis de construire pour 17000 m²
  • Présentation et débat du deuxième permis de construire avant dépôt

Financement de solutions d’assainissement

  • Création d’une station de relevage qui gérera 100% des eaux usées du projet et les eaux usées vont des Gouttes et de Callelongue
  • Installation de 2 vannes by pass pour une meilleure gestion des eaux usées
  • Mise en place d’une mini-station de relevage pour solutionner les mauvaises odeurs rue des Arapèdes

Mobilité

  • Financement du « Bus des Calanques », projet pilote pour réduire la charge de voitures en haute saison
  • Élargissement la chaussée le long de l’avenue de la Madrague
  • Positionnement des arrêts de bus en dehors de la voie circulable
  • Facilitation du croisement des poids lourds et des bus
  • Abandon du projet de parking relais à l’entrée du site comme indiqué dans le nouveau PLUi
  • Financement de stations Citiz et Totem, avec bornes de recharge pour véhicules électriques
  • Création d’une piste cyclable alternative
  • Construction d’un ponton pour les navettes maritimes
  • Attribution de 107 places de parking aux riverains

Autres

  • Financement des études de stabilité sur la maison du peuple
  • Relogement des riverains dans le cadre des arrêtes de péril
  • Entretien des abords du site
  • Gardiennage du site
  • Participation au relogement de locataires sans bail
  • Prise en charge de squatteurs sur le site et accueil en foyer social

EN RÉSUMÉ

OBJECTIF MOBILITÉ À IMPACT NEUTRE

La mobilité est un enjeu majeur pour le quartier de La Madrague de Montredon, déjà fortement perturbé en raison de l’attrait du Parc National des Calanques. La question de mobilité fait partie intégrante de la conception du projet de réhabilitation du site.

Pour Ginkgo, la question de mobilité fait partie intégrante de la conception même du projet de réhabilitation du site.

Son objectif : avoir un impact neutre la circulation.
Son ambition : mettre en place un concept global de mobilité.

Face aux enjeux du projet et pour mettre en place un concept global de mobilité, Ginkgo  a fait appel à Artelia, groupe de conseil et d’ingénierie spécialisé sur les questions de mobilité. Ce concept global repose sur de multiples propositions et  les solutions retenues, mises en oeuvre concomitamment, permettront d’atteindre l’objectif de neutralité sur la mobilité

TROIS TYPES DE SOLUTIONS POUR ATTEINDRE UN IMPACT NEUTRE

Solutions autonomes : Mesures inhérentes au projet et financées par Ginkgo

Élargissement de l’avenue au droit du projet :

Trottoirs adaptés aux personnes à mobilité réduite.
Arrêts de bus en dehors de la voie circulable, pour éviter une obstruction de la circulation.
Croisement facilité des poids lourds et bus.
Offre de parking public et privé supplémentaire, au-delà des besoins du nouveau quartier.
Financement d’une station Twizzy et de bornes de recharge électriques.

Réalisation d’un ponton de navette maritime, qui permettra la mise en oeuvre de navettes maritimes vers Pointe-Rouge, voire le Vieux Port.

Piste de travail : demander à l’opérateur de la résidence touristique d’organiser une navette à la demande pour ses clients, pour réduire la part modale de la voiture. Objectif de 25 % des flux de la résidence de tourisme reportés sur la navette maritime (et/ou sur le « bus des Calanques »), ce qui représente un gain possible de plus de 100 véhicules/jour en été.

Une piste cyclable alternative, en complément de celle évoquée par le Parc des Calanques le long du canal de Marseille.

Permettant de rejoindre la ville par le pied des collines, loin de la circulation voiture et d’atténuer les trafics de pointe à partir du centre avec une distance 10 km / soit 30 minutes. Cette solution est adaptée aux déplacements domicile/travail.

Solutions externes : relayer les enjeux auprès de la Métropole

Nous nous engageons à assurer un travail de relais auprès de la Métropole pour avancer sur des solutions alternatives qui dépassent notre champ de compétence.

Propositions, pistes de réflexion :

Mise en place d’une zone 30
Financement de certains éléments du programme comme l’équipement en station « Le Vélo » si l’opérateur accepte d’étendre son réseau.

Solution démonstratrice : opération pilote

« Le bus des Calanques » une navette touristique  :

L’ambition est d’initier une offre de desserte complémentaire à celle de la RTM, avec une offre commerciale ciblée sur la clientèle « touristique », et en priorité la population marseillaise qui va passer « le dimanche aux Goudes ». La navette touristique pourrait assurer des rotations depuis le « David », voire depuis le métro « Prado », jusqu’aux Goudes (ou Callelongue). L’objectif est de réduire la charge de voitures en haute saison et d’amorcer une évolution des pratiques.

L’option d’une navette à destination des habitants a paru moins pertinente d’une part parce que la RTM propose déjà une solution complémentaire, d’autre part parce qu’aucune solution de pérennisation hors RTM ne paraît envisageable.

UNE RÉPONSE AUX PROBLÈMES D’ASSAINISSEMENT

Ginkgo a conçu, en partenariat avec la SERAMM et la Métropole Aix-Marseille Provence, un nouveau plan d’assainissement.

Aujourd’hui, l’ensemble des eaux usées collectées en amont du village de la Madrague de Montredon (Callelongue, Les Goudes…) transite par la station de relevage existante située au point bas du village. Cette station relève les eaux usées vers le réseau situé avenue de la Madrague de Montredon.

Les travaux envisagés en lien avec la SERAMM (soumis à validation de la Métropole) créeraient une nouvelle station de relevage dédiée aux eaux usées du projet immobilier et à celles collectées en amont. Située avant la « descente » des eaux usées venant des Goudes, elle évite ainsi aux eaux usées collectées en amont du village de la Madrague de Montredon de transiter par la station de relevage existante en bas du village. Avec cet équipement, les risques de saturation et d’odeurs gênantes sont circonscrits aux seules eaux usées du village de la Madrague de Montredon. L’investissement permettant la construction de cette nouvelle station de relevage sera financé par le projet porté par Ginkgo et ses partenaires.